Aller au contenu
Accueil » Gérer le chargement sur sa moto

Gérer le chargement sur sa moto

  • par
  • 16 novembre 202130 novembre 2021

Comment disposer correctement ses bagages sur une moto ? Sous l’effet du chargement, le comportement routier de la machine aura des réactions différentes qu’il s’agit d’anticiper, a fortiori s’il est mal réparti. Nous vous donnons quelques conseils pour bien gérer le chargement sur sa moto.

 

GERER LA REPARTITION DU CHARGEMENT

 

Avant d’arrimer le premier sac ou de remplir les valises, quelques opérations de tri des bagages permettent de séparer les charges les plus lourdes des plus légères et les plus volumineuses des plus compactes. Le principe de base est de placer l’essentiel du poids au plus près du centre de gravité et les gros volumes derrière les occupants pour limiter la prise au vent.

Les affaires les plus lourdes trouveront leur place sur leur réservoir (sacoche). Attention toutefois, car une sacoche peut entraver les mouvements sur le guidon et créer une gêne sur l’angle de braquage. Dans le cas des valises, il faut répartir équitablement les masses entre les deux valises. Le top-case est à réserver aux objets les plus légers. Pas toujours facile de tenir compte de la capacité de chargement maximum d’une moto puisque la valeur du poids total en charge ne figure que sur les nouvelles cartes grises.

 

ADAPTATION DES REGLAGES DE LA MOTO

 

Les porte-bagages (d’origine ou adaptables) disposent, eux, d’une valeur de charge maximum à ne pas dépasser, tout comme la bagagerie souple ou rigide. Attention, la capacité en litres d’une valise ou d’un top-case ne correspond pas au poids maximum toléré (voir la notice du constructeur). Après avoir trouvé la bonne place pour chaque chose, reste à régler la machine en fonction de la charge embarquée.

Pour optimiser cette opération, il s’agit de faire préalablement le plein d’essence et de convoquer le (la) passager(ère). Tout le monde en place sur la moto avec armes et bagages, la première étape consiste à augmenter la pré-charge des suspensions avant et arrière (si possible). Une fois ce réglage effectué, le tester sur route après s’être rendu jusqu’à un gonfleur pour augmenter la pression des pneus. Il faudra suivre les préconisations du constructeur et du manufacturier.

Enfin, prévoir l’ajustement du faisceau de l’optique avant (feu de croisement et feu de route). N’oubliez pas à quel point bien voir et être bien vu est important sur la route !

GERER LES EFFETS DU CHARGEMENT UNE FOIS SUR LA ROUTE

freinage moto

HORS AGGLOMERATION :

La principale fonction altérée par le chargement est le freinage. Il s’agit donc de compenser le prolongement de la distance nécessaire pour s’arrêter en se ménageant davantage de marge de sécurité. En outre, la puissance d’attaque des freins est elle aussi modifiée. (Sauf sur les BMW équipés du système EVO. Elles sont dotées d’un répartiteur adaptatif de la force de décélération. C’est un système qui adapte le freinage à l’état de chargement de la moto.)

Le chargement aura aussi pour effet de détériorer la tenue de route. Notamment par le déplacement du centre de gravité et l’augmentation du poids total roulant. Les réactions des suspensions peuvent engendrer des effets dans la direction : louvoiements, élargissement de la trajectoire, manque de précision…

EN AGGLOMERATION :

La réduction de la garde au sol peut surprendre en virage ou en montant un trottoir car la béquille touchera le bitume plus vite que d’habitude. De plus, la prise au vent accrue occasionne souvent des mouvements parasites. Notamment lors des rafales (naturelles et/ou lors des dépassements de poids-lourds).

Reste à prendre en compte l’inévitable augmentation de la consommation et, pour les machines à transmission secondaire par chaîne (forcément plus sollicitée), le rapprochement des opérations de tension et de graissage.

En circulation urbaine, penser à ne pas se faire piéger par la largeur des valises lors des remontées de files. Enfin, se rappeler qu’une fois arrivé à destination, la moto déchargée doit retrouver des réglages de suspensions et d’optiques adaptés.

Du coup, il faudra aussi faire attention à ne pas se prendre les pieds dans le chargement en montant ou descendant de la moto… ou encore à ne pas se laisser déséquilibrer quand le passager s’installe. Moto sur la béquille, ne pas négliger son enfoncement plus rapide dans un sol meuble ou un goudron ramolli. Le bon réflexe étant de trouver une pierre plate ou une petite planche de bois pour poser la béquille dessus.

 

A RETENIR POUR BIEN GERER LE CHARGEMENT SUR SA MOTO :

  • Se ménager plus de marge au freinage pour compenser l’allongement de la distance nécessaire pour s’arrêter.
  • Adapter les réglages (suspensions, éclairage) une fois la moto chargée et les tester. Réajuster dès que la machine est déchargée.
  • Prévoir la réduction de la garde au sol, notamment en virage.
  • La rédaction de Motoblouz a écrit un super article sur le chargement et les façons de le faire correctement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.