Aller au contenu
Accueil » Rouler en zone rurale à moto

Rouler en zone rurale à moto

Les pièges en zone rurale

Le déconfinement arrive bientôt ! On trépigne d’envie d’aller faire un tour en moto mais attention aux pièges lorsque vous roulerez dans la cambrousse 😉

Aussi bucolique puisse-t-il paraître, le réseau routier en zone rurale recèle d’innombrables pièges que nous devons savoir déjouer pour profiter des lieux sans danger. Tour d’horizon non exhaustif des surprises du terroir ou comment rouler en zone rurale à moto pour les nuls 😉

RESEAU ROUTIER

Le revêtement, dont l’état est souvent sujet à caution, est de surcroît souvent souillé. Les accotements, mal voire non stabilisés (difficultés de stationnement), laissent échapper terre et/ou graviers sur la chaussée par ravinement. Les chutes de branches ou de pierres en zone montagneuse sont autant d’obstacles qui s’ajoutent à la boue et autres résidus agricoles souvent glissants, tels le jus de betteraves, aussi instable que le verglas, ou encore les céréales tombées d’une remorque (copeaux d’ensilage, grains, etc…), dont l’adhérence n’a d’égale que celle des gravillons … Lors des récoltes, se méfier aux abords des lieux de culture (sortie des champs et zones de stockage) et de traitement (sucreries, silos etc).

 

ANIMAUX

En zone d’élevage, il est courant de croiser du bétail en transit d’une prairie à l’autre (manœuvre pas toujours signalée), voire échappé d’un enclos. Les chiens errants sont également fréquents à l’aube et au crépuscule, et il faut évidemment se méfier de la faune en mouvement.

 

 

Un animal sauvage se déplace rarement seul ! Après en avoir croisé un, rester en alerte car d’autres sont probablement dans les parages, prêts à surgir devant vos roues. Redoubler d’attention en zone boisée et durant les périodes de chasse. Ah les joies de la ruralité 🙂

 

 

USAGERS SPECIFIQUES

En toute saison, la campagne attire des randonneurs en tous genres qui sortent de sentiers dont l’intersection n’est pas banalisée. Faute d’accotements stabilisés, les autochtones on

t l’habitude de stationner et/ou de s’arrêter en empiétant partiellement ou totalement sur la chaussée. On fera donc particulièrement attention aux abords des Gorges de l’Hérault ou tout autre cours d’eau pouvant attirer touristes et kayakistes. D’ailleurs, on se méfiera des trajectoires empruntées par les véhicules transportant les kayaks. En effet, elles sont, en général, plus qu’aléatoires dû au chargement (remorque) et à leur empressement.

 

Les véhicules lents sont légion (voiturettes, cyclos, machines agricoles, bétaillères, etc) et le différentiel de vitesse peut être important (limitations de 20 à 45 km/h selon l’engin). D’autres convois se distinguent par leur encombrement en largeur (moissonneuses) ou en longueur (camions grumiers dont le chargement dont le chargement dépasse en porte-à-faux arrière). Le gyrophare de signalisation, obligatoire, n’est pas toujours visible (caché par le chargement) ou HS. Pour éviter les mauvaises surprises, adapter l’allure à la visibilité et prévoir les comportements surprenants. Par exemple, un van transportant des chevaux roule à allure normale en ligne droite mais freine fortement pour aborder certains virages à 10 ou 15 km/h maximum.

 

 

ZONE RURALE : L’AMENAGEMENT

Il est fréquent de passer près de dessertes agricoles et/ou de maisons isolées sur le bord de la route. Ces bâtiments ne sont pas pour autant déserts ! A tout moment, un piéton, un animal ou un véhicule peut surgir. Et parfois sans qu’il soit possible de l’apercevoir en amont. Qui plus est, certains portails ou murs d’enceintes sont très proches de la route (voire à l’aplomb de l’accotement). Et la végétation et les clôtures réduisent d’autant plus la visibilité. Ceux qui fréquentent ces lieux sont habitués à une circulation réduite, surtout en 2 roues motorisés. Réduire l’allure est la seule façon de pouvoir les saluer sans dommage.

 

A RETENIR

  • Se méfier des animaux sur la chaussée (bétail, chiens, faunes etc)
  • Se préparer à de brusques changements des conditions d’adhérence
  • Attention aux nombreux véhicules lents et/ou encombrants
  • Ralentir à l’approche de tout bâtiment lorsque vous roulez à moto en zone rurale

 

A la suite de votre réussite au permis moto avec Easy Rider, nous vous offrons une carte routière des Cévennes créée par le département de l’Hérault. Sur les routes, vous pouvez suivre ces itinéraires en suivant les panneaux :   

1 commentaire pour “Rouler en zone rurale à moto”

  1. Retour de ping : Eviter les zones glissantes sur la route - EasyRider 34

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.